Arts martiaux

Mon parcours dans les arts martiaux a essentiellement été nourri par ma pratique du Karaté-do Shotokan depuis 1981. Mais, au fil des années, en tant que pratiquant, puis en tant qu’enseignant, je me suis rendu compte de certaines lacunes dans cette forme du Karaté moderne.
Ainsi, j’ai été interpellé par une partie du vocabulaire et de la culture faisant référence à des aspects énergétiques sur lesquels on ne reçoit pas d’information concrète : Hara, Kiaï, Kimé, points vitaux.

De la même manière, j’ai constaté une grande pauvreté intellectuelle et spirituelle dans la majorité des cours que j’ai fréquentés. On cherche en vain la philosophie censée amener à la paix de l’esprit chère à de nombreux pratiquants qui prônent les arts martiaux comme voie de réalisation…

 

C’est ce qui m’a amené à chercher du côté des arts internes chinois, des pratiques énergétiques et de la méditation. J’ai commencé à faire évoluer ma pratique à partir de 1995, en découvrant le Tai Ji Quan et le Qi Gong avec Pascal Plée. Mais le tournant décisif a été ma rencontre avec Dominique Banizette (Ecole du Qi) dont j’ai suivi l’enseignement en Qi Gong à partir de 2001. J’ai alors eu des réponses concrètes sur les aspects énergétiques pour modifier ma pratique des arts martiaux en conscience. En 2006, j’ai également eu le plaisir de pratiquer le Gembukan Tôde avec Vincent Day, élève de Pierre Portocarrero. Cette forme de Karaté, selon l’enseignement de Ogura Tsuneyoshi Sensei, intègre les aspects énergétiques à la pratique martiale.

 

J'ai arrêté d'enseigner les arts martiaux pendant 5 ans pour pouvoir intégrer ces différentes influences dans ma pratique personnelle. Et je continue aujourd'hui à m'inspirer de l'enseignement de Maître Yang Jwing Ming, avec en particulier le travail sur l'ondulation de la colonne vertébrale.

Depuis 2010, j'ai décidé de reprendre l'enseignement des arts martiaux dans ce que je nomme le Karaté-Do Energie.

 

 

 

 
 
Karaté-Do Energie

Une pratique de santé et de développement personnel

 

Le Karaté-Do Energie est une pratique de l'art martial intégrant la dimension énergétique (comme en Tai Ji Quan et en Qi Gong).

C'est une pratique veillant à ne traumatiser ni le corps ni l'esprit, une pratique favorisant une préservation du capital santé sur le long terme, contrairement au karaté sportif.

Les exercices du Karaté ainsi que quelques exercices de Tai Ji Quan sont utilisés de manière à développer la consicience du corps, du geste, dans une optique martiale et de santé.

Par rapport au Qigong, le Karaté-Do Energie a l'avantage de proposer des exercices plus physiques et plus rapides, ainsi que des interactions à deux. Mais, même dans ce dernier cas, l'échange est une recherche de maîtrise de son corps et de ses émotions. L'autre est donc un partenaire, non un adversaire.

 

Les objectifs :

  • Entretenir sa forme physique

Se défouler, s'assouplir, entretenir sa tonicité musculaire, améliorer sa résistance et son endurance

  • Avoir une bonne hygiène de vie

Se libérer des toxines et graisses, activer le système cardiaque et respiratoire, mieux récupérer de la fatigue

  • Renforcer son équilibre émotionnel et mental

Chasser le stress, cultiver la présence, la vigilance paisible, l'enracinement et le centrage

 

En Karaté-Do Energie, la fluidité, la coordination et la vitesse d'exécution sont privilégiées par rapport à la force musculaire. Comme en Tai Ji Quan, nous recherchons d'abord à relâcher le corps et à lui redonner sa cohérence avant de le mobiliser en puissance.

En effet, il est aberrant et contre-productif de chercher la puissance sans dissoudre les blocages aux niveaux des chaînes musculaires et articulaires, qui sont aussi des blocages énergétiques.

Ces blocages sont des zones de tensions musculaires inappropriées qui limitent la coordination, la fluidité et l'efficacité des mouvements. Et il est courant de voir, dans des clubs d'arts martiaux, des élèves et des enseignants qui compensent ces difficultés par un surcroît de dépense énergétique et de mobilisations musculaires. Mais à long terme, cette attitude entraîne une usure prématurée du corps, voire des blessures.

En Karaté-Do Energie, nous cherchons à développer la conscience du corps pour ajuster les mouvements en fonction de critères tant anatomiques qu'énergétiques.

C'est une condition d'efficacité très pragmatique, mais également une condition de préservation de la santé sur le long terme.


 
Retour à la présentation




Email

Plan d'accès